Construction d’une habitation

Cette habitation présente des caractéristiques intéressantes à souligner en ce qui concerne les critères de respect de l’environnement, de la santé et du bien-être des occupants

 
Autres réalisations et projets

 

 

 

 

Le choix des matériaux a été guidé par des critères biotiques et personnels:

 

 

1. Les critères biotiques

 

Les critères biotiques suivants ont été développés au sein de la cellule bioconstruction de nature et progrès:


- les paramètres écologiques :
les matériaux interviennent dès leur production et durant tout leur cycle de vie, dans des paramètres d’une gestion responsable de l’environnement.

- la non-radioactivité et la non-toxicité des matériaux :
Ces principes élémentaires ne sont pas toujours respectés et de nombreux matériaux sont encore concernés. Les effets nocifs de certaines substances présentes dans notre environnement (mercure, plomb, cadmium, pentachloréphénol, lindane, formaldéhyde,…), même à faibles doses (mais avec une exposition permanente), peuvent se révéler dramatiques sur le long terme.
- la neutralité électrostatique :
Un habitat sain est un habitat neutre électrostatiquement, avec une ionisation de l’air équilibrée.
- la capacité d’isolation :
Si l’on valorise de plus en plus une isolation efficace pour ce qui concerne le confort d’hiver, il est nécessaire d’utiliser des matériaux possédant également des qualités d’inertie afin de réguler le climat intérieur pour le confort d’été.
- la capacité de respiration :
De la même façon, en bioconstruction, les matériaux (les isolants ne font pas exception) employés favorisent la respiration naturelle du bâtiment.
- la perméabilité aux rayonnements :
l’équilibre entre les ondes telluriques et les ondes cosmiques est nécessaire pour la vie en général et pour l’homme dans son habitat en particulier. Le rayonnement des ondes cosmiques ne doit donc pas être entravé par des matériaux inadéquats.

 

La conception tente d’allier des critères bioclimatiques simples, à une organisation rationnelle et au souhait des futurs occupants. Le garage, le sas et la chaufferie font office de tampon au nord. Le salon occupe l’espace central, mais est largement ouvert au sud-est et au sud-ouest. La grande baie du sud-est laisse pénétrer dans le salon et dans la mezzanine les rayons du soleil. En hiver, ceux-ci pénètrent plus profondément dans l’habitation, et la chaleur transmise peu être stockée dans le carrelage et la dalle de sol, tandis que le large débordement de toiture procure l’ombre nécessaire en été. Les baies d’angle à l’arrière, abritées par le débordement du volume de l’étage présentent les mêmes caractéristiques. La cuisine occupe une place privilégiée avec une large vue vers un paysage dégagé à l’arrière. La chambre située à l’est est suffisamment éloignée de la route et bien isolée phoniquement ; elle constitue un cocon peu ouvert sur l’extérieur. A l’étage, la mezzanine sera à usage de bureau, bibliothèque… tandis que les deux chambres sont prévues pour accueillir la famille.

 

Les choix personnels

Une fois la sélection des matériaux faite selon des critères objectifs, les Maîtres de l’Ouvrage effectuent un choix personnel. Certains matériaux attirent plus que d'autres, par leurs odeurs, leurs couleurs, par la réaction au toucher. A chaque individu, chaque matière, chaque forme, correspond une vibration que l'on retrouve dans les 5 éléments du Feng-Shui (feu, bois, métal, terre et eau), et dans l’équilibre ying/yang.

(Haut de la page)