Restructuration d’une habitation existante par l’aménagement d’un espace de vie dans un bâtiment agricole désaffecté y attenant
 

Autres réalisations et projets

 

Bâtiment existant, origine, implantation, contraintes, caractéristiques:

Situé au cœur du « parc naturel du pays des collines », le bâtiment est représentatif du bâti rural existant traditionnel. Le projet a constitué en l’agrandissement et la restructuration de l’habitation par création dans l’annexe attenante d’un salon avec bureau privé en mezzanine et hall principal de l’habitation, + local de service et sanitaire. Ce volume développe une façade au sud côté cour et entrée principale, caractérisée par un débordement de toiture important ; pas de possibilité d’ouverture côté est (présence de locaux de service faisant partie de l’ensemble architectural) ; possibilité d’ouvrir à l’ouest ( vue sur la terrasse et le jardin bénéficiant d’un très bon ensoleillement) et éventuellement au nord (vue sur le jardin). Un talus à l’ouest et au nord protège le volume à aménager des vents dominants du sud-ouest et des vents hivernaux du nord; les annexes à l’est assurent également une protection contre les vents froids.
Le volume intérieur est ouvert jusqu’au faîte de toiture et présente une charpente ancienne d’un intérêt technique et poétique incontestable.

 

La toiture : esthétique, isolation, respiration

Afin de garder intacte et entièrement visible la charpente existante, nous avons réalisé le complexe d’isolation au dessus de celle-ci :
-les tuiles en terre-cuite locales ont été ôtées du toit, nettoyées par le M.O. et stockées sur le chantier
-la charpente existante a simplement été nettoyée et traitée à titre de précaution par un produit de renforcement non toxique, et n’altérant en rien l’aspect
-sur la charpente existante, suffisamment plane, on a placé des plaques de fibre de cellulose+gypse, revêtues en finition intérieure par une peinture naturelle.
-sur la palque,, papier freine-vapeur
-création de caissons de 15 cm d’épaisseur à l’aide de pièces de charpente en sapin traitées au sel de bore, isolés de panneaux semi-rigides de fibre de cellulose. L’avantage de ce type d’isolation est, outre sa capacité de perspiration, sa capacité à accumuler lentement la chaleur excessive d’été et, par une restitution décalée, éviter, par exemple, les surchauffes en locaux mansardés)
-placement d’une sous-toiture de 22 mm en panneaux à emboîtements, fibre de bois bituminée. Parmi les avantages : garde au vent et isolation acoustique.
-contre-lattage, lattage, repose des tuiles récupérées.
Coefficient k : 0,22 W/m²K
On obtient ainsi un complexe perspirant, permettant une régulation du passage de vapeur d’eau, une isolation acoustique et thermique très efficace

Les proportions dorées.

La DivineProportion, dite par Kepler comme étant un joyau de la géométrie » et considérée par Platon comme la clé de la physique du Cosmos, apparaît dans les modèles de croissance de la nature et a fasciné le mathématicien et l’artiste depuis des milliers d’années. Le respect de ces proportions nous permet d’atteindre l’équilibre, l’harmonie.

La partie consacrée au séjour, en se basant sur les structures existantes, correspond à un rectangle d’or. La partie consacrée au hall y correspond aussi, dans la même suite de nombres. La poutre maîtresse supportant la nouvelle mezzanine est placée dans cette même harmonie, de sorte que, combinée avec le hall, elle est également un côté d’un nombre d’or identique.
En coupe, le niveau du sol est réglé de manière à ce que le rectangle formé jusqu’à l’entrait des fermes forme le même rectangle d’or qu’en plan. La hauteur entre l’entrait et le faîte de toiture correspond à la dimension du petit côté du rectangle d’or inférieur.

Quiconque pénètre dans cet espace est frappé par la sérénité et la douceur qui s’en dégagent.
Les proportions dorées alliées au choix des matériaux y sont pour beaucoup.


 

Electricité

A partir du compteur dont il n’était pas possible de modifier l’emplacement, on a choisi le parcours des câbles de telle sorte qu’aucune pollution électromagnétique n’est générée, que ce soit dans les zones salle à manger, salon, mezzanine. On a été attentif à assainir la situation dans les chambres d’enfant pré-existantes, adossées au pignon principal. Les armatures métalliques des dalles sont reliées à une prise de terre extérieure.

 

 

Parti architectural

La création d’un lieu de vie intime, serein et équilibré est, en accord avec le respect de l’environnement, le but que nous nous sommes fixés.
.Alliance du bâti ancien et de la modernité :
- Respect du volume traditionnel extérieur existant.
- Lumière, solaire passif. La façade sud-ouest a été largement percée
- Maintien et mise en valeur du volume intérieur existant. On a tenu à garder l’harmonie émanant de celui-ci, se caractérisant notamment par l’existence des proportions dorées dans un volume ouvert.
- Utilisation de formes originales courbes alliées à celles du passé. Le contraste entre le bois neuf (orégon et yellow pine) et le bois patiné de la charpente va dans ce sens.

.Matériaux sains et respectueux de l’environnement. Utilisation de : isolants en fibre de cellulose, liège, argex et roseaux, enduits d’argile, cloison en terre-paille, bois, traitements de charpente non nocifs, tuiles terre-cuite de récupération, blocs terre-cuite…)

Techniques puisant leur essence dans des procédés ancestraux : réalisation d’une cloison en terre-paille ; enduits intérieurs en argile
Respect de critères importants tels
-perspiration des parois et régulation naturelle de l’hygrométrie, pour un confort optimal

Les murs extérieurs

Le parti était de garder extérieurement les briques apparentes existantes pour conserver l’authenticité du bâtiment. Les briques nécessaires à l’adaptation des baies proviennent des démolitions partielles.
Isolation intérieure en fibres de roseaux., recouvertes d’enduits composés d’argile, de paille d’orge et de sable lavé. La teinte naturelle a été conservée. Cette couleur douce et chaude, ocre, tout comme les finitions en arrondi contribue à conférer à l’intérieur un caractère harmonieux, équilibré. En plus, nous bénéficions d’une amélioration de l’inertie thermique (accumulation et restitution de chaleur), d’une bonne régulation naturelle de l’hygrométrie et d’une excellente ambiance acoustique, feutrée.

 

La cloison en terre-paille

Pour séparer le volume hall/séjour du grenier sur annexes, on a fait référence à la paille stockée antérieurement dans celui-ci. Entre les éléments de la ferme de charpente (arbalétriers arrondis), l’artisan a monté au mortier d’argile des blocs de terre-paille de +/- 40/30/30 cm qu’il a fabriqués chez lui à l’aide de matériaux locaux ; revêtement : enduit d’argile. Les avantages sont les mêmes que pour l’isolant en roseau + argile. Cette technique convient tout à fait pour des bâtiments à colombage ;



La gestion des déchets


-peu de déchets inertes (gravois de maçonnerie, tuiles cassées, carrelages.. ;) ; ils ont été acheminés par les E. vers un lieu de recyclage
-peu de conditionnement de matériaux dommageables pour l’environnement. Les panneaux d’isolation en roseaux sont simplement cerclés, l’argile/paille est conditionné en un « big bag » réutilisable, seuls les panneaux d’homatherm sont conditionnés sous feuille plastique évacuée vers un centre de traitement.
-les déchets de roseau sont biodégradables et peuvent être utilisés pour enrichir un compost
-les déchets de blocs terre-paille et d’enduits en argile/paille sont immédiatement réutilisés par l’Entrepreneur.
-les déchets de bois sont récupérés par l’E. pour chauffage

Menuiseries intérieures

orégon pour le gîtage de la mezzanine, yellow pine pour l’escalier, le plancher et l’ensemble de séparation hall/séjour